Par Michelle Goldberger, The Smartworking Company

icone_linkedin

 

1/ Social ≠ CV

 

Et oui, LinkedIn n’est plus juste un simple CV en ligne ! Depuis quelques années, il est devenu une vraie machine de performance business.

Mais si vous voulez explorer cette piste (et surtout réussir dans cette voie ), avant de commencer, veillez à bien préparer le terrain : autrement dit, posez-vous quelques questions orientées business afin de bien structurer votre approche et votre profil :

  • Quelles sont mes cibles ?
    Par exemple, vous voulez être en contact avec les directeurs d’Achats dans les PME’s.
  • Qu’est-ce que je veux leur dire ? (Quels contenus)
    C’est-à-dire, quels sujets vont les intéresser ? Par exemple, les bonnes pratiques ou les innovations de votre secteur.
  • Quels sont mes objectifs ? Quel ROI recherche-je ?
    Vous voulez, par exemple, être en contact avec 5 nouvelles personnes par semaine afin d’organiser une première approche téléphonique. Attention : social n’est pas pushy! Oui, votre objectif est de vendre, mais pas à tout prix. Il ne faut pas se faire blacklister sur les réseaux sociaux

En répondant à ces questions et en effectuant des modifications de contenus sur votre profil, vous allez vous éloigner du « Je n’ai pas rafraîchi mon profil LinkedIn depuis ma dernière recherche de job » et vous allez au contraire vous diriger vers le « Je suis manager digital et me sers de LinkedIn en tant qu’outil de business ».

 

 

 

2/ Social ≠ SALES

 

Suite à cette première réflexion, vous allez subir LA crise existentielle du commercial sur les réseaux sociaux :

« Mais comment je « vends » sans vendre ?! »

Facile! Afin de commencer à vous servir de votre profil LinkedIn en tant qu’outil commercial (un outil pour faire du Social Selling*), un switch d’« état d’esprit » est primordial.

En effet, les médiaux sociaux sont des outils de business très puissants, mais ils restent avant tout des outils sociaux gérés par des êtres humains. Cela signifie qu’il faut adopter une posture « people friendly »  qui accompagne les bonnes techniques et méthodes.

Alors, quelle est la bonne posture à adopter ? Certainement pas le profil CV, ni le profil commercial du type vendeur d’aspirateurs à domicile !

 

3/ Social = VALEUR

 

Le mantra du social selling : on construit des relations, pas de « pipelines » !

En gardant cette devise à l’esprit, il faut se souvenir d’une chose simple – être trop insistant avec vos clients et parler de vous et vos produits  n’a aucun sens. Le client est ROI (et c’est pour ça, d’ailleurs, qu’il cherche de plus en plus de ROI ) : il cherche de la valeur !

Concentrez-vous sur vos clients : que recherchent-ils ? Qu’apprécient-ils ? Mettez-vous à leur place et mettez cela en évidence sur votre profil LinkedIn !

Et voilà, avec ces premières étapes, vous pourrez quitter CV land et serez en bonne voie vers le Social selling !

 

  • En résumé :

     Enlevez votre CV de votre profil LinkedIn
  •  Remplacez ces contenus avec des informations sur votre poste, votre société, la valeur ajoutée pour vos clients…
  •  Informez les visiteurs sur votre profil
  •  N’insistez pas, ne vendez pas ! Proposez, suggérez, aidez…
  •  Soyez social !

 

*Social Selling : utilisation des médias sociaux afin de rester en contact, interagir, et créer de la proximité avec son écosystème commercial

 

Participez au #SocialSellingForum du 19 Mai :

Vendredi 19 Mai, rejoignez-nous à l’INSEEC pour la 4ème édition du #SocialSellingForum.
Ce temps fort du #SocialSelling focalise les énergies pour une journée dense de découvertes, d’échanges et de partage d’expérience entre dirigeants, managers commerciaux et praticiens du Social Selling…

bouton_pour_inscription_Forum